• Elles s'en vont


    Mille visages se fondent
    comme les villes que retiendra le temps

    un battement de cil
    un grain de ciel
    sur ta colline
    là haut
    la vue sur l'arène
    et ses lumières qui montent
    ses errances
    la nuit des temps
    des temps meilleurs.

    Les villes se lèvent, s'étirent
    et elles s'en vont.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :