• Les poètes sont morts

    J'habite une île.

    Illusion.

    Peut-être que c'est elle qui m'habite.

    Monde meilleur.

     

    Les poètes sont morts.

     

    Je veux rester libre, anormal, inadapté.

    Je veux être ce que vous voudrez.

     

    [Quelqu'un vit,

    quelqu'un crie :

    C'est l'amour qui traverse les murs.]

     

    J'en ai gâché

    des jours heureux

    et des jeunesses

    j'en avais bien assez.


  • Commentaires

    1
    Volcane
    Mercredi 12 Octobre 2005 à 15:26
    pourquoi ?
    Vous me faîtes un poème dédicacé, je vous écris, vous ne me répondez pas. Etrange.
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Volcane
    Jeudi 13 Octobre 2005 à 13:58
    à vous
    Merci d'être venu chez moi d&poser vos mots. Malheureusement mon post était éphémere. Je n'ai ap spour habitude de laisser des traces de sang de mes combats visibles. JE nettoie les blessures et ne laisse à mes lecteurs que le meilleur. Revenez, ce sera un plaisir pour moi...Le poème que j'ai publié ce matin vous plaira je le sais.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :