• Les poètes sont morts

    J'habite une île.

    Illusion.

    Peut-être que c'est elle qui m'habite.

    Monde meilleur.

     

    Les poètes sont morts.

     

    Je veux rester libre, anormal, inadapté.

    Je veux être ce que vous voudrez.

     

    [Quelqu'un vit,

    quelqu'un crie :

    C'est l'amour qui traverse les murs.]

     

    J'en ai gâché

    des jours heureux

    et des jeunesses

    j'en avais bien assez.


  • Commentaires

    1
    Volcane
    Mercredi 12 Octobre 2005 à 15:26
    pourquoi ?
    Vous me faîtes un poème dédicacé, je vous écris, vous ne me répondez pas. Etrange.
    2
    Volcane
    Jeudi 13 Octobre 2005 à 13:58
    à vous
    Merci d'être venu chez moi d&poser vos mots. Malheureusement mon post était éphémere. Je n'ai ap spour habitude de laisser des traces de sang de mes combats visibles. JE nettoie les blessures et ne laisse à mes lecteurs que le meilleur. Revenez, ce sera un plaisir pour moi...Le poème que j'ai publié ce matin vous plaira je le sais.
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :