• Un peu seul

    De la lumière
    j'ai vu le jour,
    couleur blanche,
    verveine délicate
    la peau du bras.

    L'histoire ouvre
    plus encore,
    et je reste
    les yeux des éponges
    à la chaleur du monde.

    Un peu seul,
    seulement là,
    mes petites laines
    une cage en verre,
    à l'endroit
    qu'elle pose à peine
    et que je prends déjà.

    Il reste un geste
    et je n'ai plus rien à faire.


  • Commentaires

    1
    Vendredi 6 Janvier 2006 à 12:35
    seul
    La cage se resserre Mes veines se lacèrent Mon cœur suffoqué Mon corps tamisé
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Samedi 7 Janvier 2006 à 13:09
    Seul...
    Il n'y a pas de solitude là où est la poésie. Il reste un geste et je n'ai plus rien à faire que de me laisser guider vers la lumière du jour. Naissance. See you Pareil ;-)
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :